JUIN 2018- AU STRUTHOF EXPOSITION ITINERANTE DE 16 TABLEAUX D'ARTISTES FRANCO-ALLEMANDS

L’exposition dénommée "FRATERNITE / BRUDERLICHKEIT" sera installée en itinérance dans les 15 lieux de mémoire des 2 côtés du Rhin. Elle est basée sur les résultats liés à un travail pédagogique sur l’ Art et la Mémoire réalisé de concert entre les élèves de 13 écoles situées de part et d’autre du Rhin et 32 artistes peintres. Ce projet artistique, à l’initiative du CERD et du VGKN (Allemagne), a été porté par le CERD en partenariat avec le Quinz’art et le Plakat Wand Kunst. De 2018 à 2020, cette exposition sera visible sur les 15 sites de mémoire ayant obtenu le Label du Patrimoine Européen. Ces sites font partie de l’ensemble du KL Natzweiler/ Strutof et des 70 camps annexes. Pour en savoir plus : www.struthof.fr

18 JUIN 2018 - PLANNING DES EXPOS ET TEMOIGNAGES ANNEE SCOLAIRE 2017-2018.

C’est au cours de 48 témoignages, organisés par l’AFMD73, que Monsieur Christian DESSEAUX, Résistant-Déporté au KL de MITTELBAU DORA, a pu faire découvrirce que fut la barbarie du système concentrationnaire nazi à plus de 5000 jeunes, (collégiens et lycéens) et 600 adultes. L’AFMD73 remercie toutes les équipes pédagogiques qui lui ont permis cette année encore, de poursuivre sans relâche ce travail de mémoire, travail plus que jamais essentiel pour sensibiliser et préparer les futurs citoyens à affronter la montée des fanatismes, du fascisme, du racisme afin de préserver les libertés et notre République laïque et indivisible. Claude MORIN

14 JUIN 2018 - AIX LES BAINS - RECEPTION DES LAUREATS AIXOIS DU CNRD

Réception des lauréats Aixois du CNRD par la Municipalité et l’AFMD 73.

Ont été récompensés les élèves du Collège GARIBALDI :
Emma ADROUD
Lisa DANGER
Antoine FERNANDEZ DA COSTA
Louna MANCUSO
Elise VERAN

Ont été récompensés les élèves du Lycée MARLIOZ :
Mathilde DEBRUYNE
Julie HARTMANN
Ambre PEIRETTI
Bérénice TRONCHON

A l’issue de cette cérémonie, la médaille de la Ville a été remise par Dominique DORD Maire d’AIX LES BAINS, à Monsieur Christian DESSEAUX, déporté à DORA, pour les nombreux témoignages qu’il dispense depuis 15 ans auprès des élèves des Etablissements secondaires Aixois.

25 MAI 2018 - CONFERENCE PUBLIQUE A BARBY (73).

Conférence publique à BARBY "MEMOIRE DE LA DEPORTATION" organisée par la Municipalité et l’AFMD73 autour du témoignage de M. Christian DESSEAUX, Résistant et Déporté au KL de MITTELBAU DORA.

16 MAI 2018 - REMISE DES PRIX AUX LAUREATS SAVOYARDS DU CNRD - CENTRE DES CONGRES LE MANEGE A CHAMBERY -

Voir articles de presse ci-joint.

29 AVRIL 2018 - JOURNEE DU SOUVENIR DES DEPORTES

L’AFMD 73 était présente aux commémorations qui ont eu lieu à AIX LES BAINS, ALBERTVILLE, CHAMBERY, GRESY S/ AIX et SAINT ALBAN LEYSSE. Ci-joint articles de presse.

DT 51 - BULLETIN N°28

Au sommaire

p. 1-2 Hommage à Andrée Paté
p. 3 Sauvé par l’Assistance Publique
p. 4-5 La force du témoignage
p. 5-6 Journée de la Déportation
p. 6-7 Les déportés honorés à Reims
p. 8 Poèmes

21 AVRIL 2018 - HOMMAGE A M. CLAUDIUS CHAUTEMPS-BRANCHOT MORT EN DEPORTATION AU KL DE MITTELBAU DORA.T

L’AFMD 73 a répondu à l’invitation de la municipalité de SAINT PIERRE DE GENEBROZ afin de participer à l’hommage rendu le 21 avril 2018 à l’un des enfants de la commune, Monsieur Claudius CHAUTEMPS-BRANCHOT, né le 19 juin 1907, déporté matricule 29016 en octobre 43, au KL de MITTELBAU DORA (Allemagne), où il est décédé le 22 janvier 1944. Une soixantaine de personnes ont assisté à la conférence-Témoignage dans la salle polyvalente de la Mairie où Monsieur Christian DESSEAUX a témoigné sur son parcours de jeune résistant, puis de déporté dans le Système Concentrationnaire nazi au KL de BUCHENWALD, puis de MITTELBAU-DORA, matricule 41096. A l’issue de ce témoignage, c’est sur la place de l’église qu’un hommage solennel lui a été rendu en présence de nombreux amis, et membres de sa famille. Ce lieu est devenu après le dévoilement d’une plaque commémorative "Place Claudius CHAUTEMPS-BRANCHOT". Après les allocutions de Monsieur le Maire de St Pierre et du représentant de l’AFMD73, puis la remise de la médaille de la Commune à Monsieur DESSEAUX, c’est autour du pot de l’amitié que cet après-midi à la fois émouvant et chaleureux s’est poursuivi. Voir ci-joint :
- Allocution de Claude MORIN
- Article du Dauphiné Libéré du 22/4/2018.
- Photos

11 AVRIL 2018 - 73E ANNIVERSAIRE DE LA LIBERATION DU KL DE MITTELBAU-DORA

COMMÉMORATION DU 73e ANNIVERSAIRE DE LA LIBÉRATION DU KL DE MITTELBAU DORA et du CAMP ANNEXE de ELLRICH (Allemagne). L’AFMD73 était représentée par Christian DESSEAUX déporté, survivant de DORA, et Claude MORIN.

Le 11 AVRIL 1945, les troupes américaines libéraient les KL de DORA et ELLRICH. Les SS avaient évalué les lieux auparavant en transportant des milliers de déportés en convois d’évacuation vers d’autre KL, BERGEN-BELSEN par exemple, ou en entraînant des cohortes de déportés dans les "Marches de la Mort", aux issues souvent fatales.
Beaucoup ont été tués par les SS ou sont morts d’épuisement : 26 500 déportés sont morts, 15 000 dans les camps, et 11 500 durant les seules marches de la mort.
Pour cette 73e commémoration : 6 déportés seulement étaient présents âgés entre 88 et 98 ans, venus de Russie, Ukraine, Allemagne, France, et USA. Commémoration empreinte de fraternité, de gravité, et d’émotion comme chaque année.
Face au nombre restreint de survivants, notre mission de "relayeur de la mémoire de la Déportation" est plus que jamais essentiel afin que ne s’efface pas avec le temps les traces des parcours des femmes et des hommes qui ont lutté, souvent jusqu’au sacrifice de leur vie, pour que nous vivions en toute liberté, 3/4 de siècle après leurs terribles épreuves, dans une république laïque.
De nombreux échanges avec les chercheurs du Mémorial de DORA nous ont permis de constater le très important travail de recherches historiques qui est accompli ici. Tout cela pour que ne subsistent plus de zones d’ombre après des décennies d’ignorance et de reniement de la part de l’Allemagne de l’après-guerre.
Une prise en compte politique et sociale du passé nazi est en cours ; beaucoup de juristes en Allemagne de l’Ouest des années 50/70 exerçait déjà avant 1945, et leurs propres actions les auraient mis sur la sellette et faisait qu’ils n’étaient pas pressés aux faits et conséquences de la persécution nazi. Depuis, des procès ont eu lieu. La jurisprudence a évolué, décidant que le simple service dans une des usines de la mort SS , était suffisant pour que l’inculpation de complicité de meurtre soit retenue. Ce qui aurait été le cas pour des dizaines de milliers de SS de tous grades. Il est regrettable que cela arrive si tard, et que des milliers d’assassins, de bourreaux du système concentrationnaire nazi n’aient jamais eu de comptes à rendre à la justice des hommes.
Nous avons visité le tunnel où était implantée l’usine de construction des V2, avec les élèves d’une classe de 1ère du Lycée de SEESEN (Thuringe). Au cours d’échanges au mémorial ils ont exprimé leur besoin de savoir, de connaître et comprendre l’incroyable auprès de Christian DESSEAUX. Tout en intégrant que leurs Grands-Parents avaient laissé faire, voire approuvé. Ils nous ont montré une réelle prise de conscience, et pour beaucoup, la décision de soutenir les associations de jeunes qui travaillent au côté du mémorial. Ils nous ont dit leurs intentions de se battre contre la poussée d’extrême droite qui renait en Allemagne.

Claude MORIN