JOURNEE D'ETUDE : TRANSMETTRE LA CRIMINALITE DE MASSE DU NAZISME. DES MEMOIRES A INSCRIRE DANS L'HISTOIRE.

La Fondation pour la mémoire de la Déportation est heureuse de vous convier à une journée d’étude :

- TRANSMETTRE LA CRIMINALITÉ DE MASSE DU NAZISME. DES MÉMOIRES À INSCRIRE DANS L’HISTOIRE-

le vendredi 8 décembre 2017 dans ses locaux

au 30, boulevard des Invalides - Paris 7e

PROGRAMME

10H-12H La question de la transmission et de la réception
• Laurence De Cock (chargée de cours à l’Université Paris-Diderot),
« On ne peut plus enseigner la Shoah ! » Retour sur les usages politiques d’une doxa
• Charles Heimberg (professeur à l’Université de Genève),
Une didactique de l’histoire depuis la Suisse sur la criminalité nazie
et les déportations
• Discutante : Alexandra Oeser (maîtresse de conférences à l’Université Paris-Nanterre)
14H30-16H30 Autres approches
• Kerstin Stubenvoll (médiatrice à la Maison de la Conférence de Wannsee),
Un regard critique sur les professions dans un lieu de mémoire. Lier les expériences
professionnelles du passé et du présent à la conscience historique
• Bruno Védrines (chargé d’enseignement à l’Université de Genève),
Le « romantisme de la crasse » et l’enseignement littéraire
• Discutant : Bertrand Hamelin, professeur agrégé et docteur en histoire

16H30-17H00 Conclusions et débat final

LA REPRESSION ET LA PERSECUTION DANS LE SUD-EST PARISIEN EN 1942

Samedi 9 décembre 2017 de 14h30 à 17h Archives départementales du Val-de-Marne 10 rue des Archives
- 94000 CRETEIL

La répression et la persécution dans le sud-est parisien en 1942

14h30 Accueil par Daniel Davisse, président de l’AFMD94) etMarie-Andrée Corcuff, directrice des Archives départementales du Val-de-Marne
14h40 Introduction de la rencontre Yves Lescure, directeur de la FMD - Les évolutions des politiques de répression et de persécution de l’Allemagne nazie en 1942 et leurs conséquences en France

15h

La répression et la persécution dans le sud-est parisien en 1942 Annie Pelletier, Le Maitron / Dictionnaire des Fusillés -Les fusillés Val-de-Marnais Eric Brossard, AFMD 94 - Le Mémorial des déportés du Val-de-Marne : pour une
approche globale. Pierre Labate, Mémoire vive - Les Val-de-Marnais du convoi
des 45 000
15h45 Echanges avec la salle
16h La répression et la persécution en 1942 vues des communes du sud-est
parisien Loïc Damiani, Eric Brossard, Annick Davisse, AFMD 94 - Les exemples de Champigny, Fontenay, Ivry, Saint-Maur, Vincennes
16h40 Echanges avec la salle
16h50 Point sur l’actualisation du Mémorial des déportés du Val-de-Marne
Point sur l’enquête sur la prison de Fresnes 1939-1946

Partenaires et soutiens :
Archives départementales du Val-de-Marne
Fondation pour la Mémoire de la Déportation
Musée de la Résistance nationale à Champigny
Mémoire vive des convois des 45000 et 31000
Dictionnaire des fusillés
Éco musée de Fresnes

PALMARES DU CNRD 2017

En éditant ce palmarès du Concours national de la Résistance et de la Déportation, l’Association des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation entend promouvoir ce concours auquel elle est profondément attachée.
Je veux d’abord remercier Monsieur l’Inspecteur d’Académie, Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale et les Inspecteurs pédagogiques régionaux d’histoire-géographie qui nous ont permis de réaliser cette édition.
Vous trouverez dans ce livret les copies des lauréats marnais dont les travaux ont été retenus pour le jury académique. Il s’agit des devoirs individuels des collégiens et lycéens qui ont concouru sur le thème de l’année passée : « La négation de l’Homme dans le système concentrationnaire nazi ».
Il ne nous est malheureusement pas possible de rendre compte des travaux réalisés en groupe : leur volume, la diversité de leurs supports (affiches, vidéos) n’en permettent pas ici la reproduction, alors que par la qualité de leur information et l’originalité de ces productions, ils témoignent de l’écho que ce thème a trouvé auprès des jeunes auxquels j’adresse mes plus vives félicitations. Guidés et conseillés par leurs professeurs dont on ne soulignera jamais assez la compétence et le dévouement, ils ont produit des travaux remarquables que la publication de cette brochure a voulu mettre en lumière.
Plus de 250 collégiens et lycées ont concouru l’an passé ; 41 ont été récompensés lors de la cérémonie officielle en Préfecture de la Marne par des ouvrages traitant de la Résistance et de la Déportation. Ils ont en outre participé, à l’invitation de l’Office des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, à un voyage au Mémorial de Compiègne-Royalieu, au cours duquel ils ont rencontré Madame Gisèle Probst, déportée à Ravensbrück
Les témoins sont aujourd’hui très rares ; mais la mémoire de la Déportation doit perdurer, s’approfondir par l’enseignement de l’Histoire que vous dispensez. Notre association peut vous apporter tout le soutien que vous souhaiteriez.
Hélène LEBREC
Présidente de la délégation de la Marne l’AFMD

Ce palmarès a été envoyé aux 94 établissements d’enseignement secondaire de la Marne.

DT 51 MERCREDI DE LA DEPORTATION

Mercredi 29 novembre à 18 h

Salle 101-102 de la Maison de la Vie Associative
Entrée par la rue Eugène Wiet
51100 Reims

Projection du film
Barcelone 1936 Les olympiades oubliées

Animée par notre ami Patrick Sanchez du groupe des Républicains espagnols d’Aÿ.

Barcelone avait été choisie pour accueillir les Jeux olympiques de 1936, mais Berlin, où Hitler venait de prendre le pouvoir, lui fut préférée.
Pour manifester contre ce soutien au régime nazi, les antifascistes décidèrent d’organiser à Barcelone, malgré l’opposition des gouvernements occidentaux, des olympiades.
Alors que les sportifs venaient d’arriver à Barcelone, Franco lança son coup d’état contre la jeune république espagnole.

EXPOSITION UNE RUE UN NOM

organisée par l’ULAACVG et le COMRA.

L’exposition reprend la biographie complète du Dr LOUIS BABIN Fusillé le 15 décembre 1941 à La Blisière près de Châteaubriant,

Elle est complétée par une exposition concernant la guerre de 1914-1918 à Brétigny sur Orge.

La visite de l’exposition sera régulièrement commentée.

 « L'ORIGINE DE LA VIOLENCE »

L’Association des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation délégation territoriale du val d’oise

"ART, DEVOIR DE MÉMOIRE DEVOIR DE CONNAISSANCE "

présente

« L’ORIGINE DE LA VIOLENCE »

film d’Elie Chouraqui suivi d’une conférence-débat

24 novembre 2017 de 14h. à 17h

à SARCELLES (Val d’Oise)
Salle Jacques Berrier – rue Pierre Brossolette (près de la Place de Verdun)

inscription obligatoire : simone.frocourt95@gmail.com

PROGRAMME
Accueil par Simone Frocourt, Présidente de l’AFMD-DT 95

. Présentation de la séance animée par Corinne Benestroff qui a consacré une thèse à « Jorge Semprun : entre Résistance et résilience » publiée par CNRS Editions, préface de Boris Cyrulnik. . Brève description de la déportation et du camp de Buchenwald. Le poids de l’Histoire sur l’histoire individuelle.

. Projection du film d’Elie Chouraqui « L’origine de la violence » adapté du livre éponyme de Francis Humbert (1h.50)

. Communication de Sébastien Ledoux, historien, qui expliquera la notion de "devoir de mémoire »

. Communication de Fabrice Humbert, écrivain, qui parlera justement des liens entre Histoire et histoires, et du rôle de la littérature et des arts.

. Echanges avec la salle

BILAN DES EXPOSITIONS ET TEMOIGNAGES POUR L'ANNEE 2016-2017

Au cours de l’année scolaire 2016 - 2017 , 15 Etablissements ont bénéficié de la mise à disposition de l’Expo "MEMOIRE DE LA DEPORTATION - MEMOIRE D’AVENIR" et du témoignage de Monsieur Christian DESSEAUX, qui, à 91 ans, a rencontré à 45 reprises, 4500 élèves et 500 adultes.

Ci-joint : le planning des Expos et des Témoignages.

EXPO ET TEMOIGNAGES 2016 - 2017.

Depuis 15 ans, l’AFMD 73 est présente dans les collèges et lycées du département pour participer au travail de Mémoire de la Déportation et pour défendre cette mémoire. Voici quelques exemples de témoignages de Monsieur Christian DESSEAUX, résistant-Déporté aux KL de BUCHENWALD, puis de DORA. Au cours de ces 15 années de travail de Mémoire de la Déportation, ce sont plus de 50 000 jeunes qui ont été sensibilisés à ce qui fut le paroxysme de la barbarie appliqué par des êtres humains à d’autres êtres humains, j’ai nommé le nazisme et son application que fut le système concentrationnaire nazi. Ci-joint les articles de presse.

DT 51 - BULLETIN N°26

Sommaire

p. 1 Raymond Gourlin, notre ami
p. 2-3 Voyage de mémoire
p. 4-5 Hommage à Raymond Gourlin
p. 6-7 CNRD 2017
p. 7 AG de l’AFMD à Clisson
p. 8 "Levés avant le jour"